Tous les articles par cyrille.nadeau@gmail.com

Création de la Fédé OA

En 2013, les décrets ne sont toujours pas parus. L’OAE crée une fédération de l’ostéopathie animale, la Fédé OA, en réponse à l’inquiétude causée par cette attente. La Fédé OA regroupe l’OAE, le ROF (Registre des Ostéopathes de France) et l’OsteoVet France. Son objectif est de promouvoir l’ostéopathie animale auprès du grand public, des professionnels de la santé animale et des instances politiques. Pour cela, elle tente de mettre en place une charte des praticiens en ostéopathie animale.

Légalisation de la pratique de l’ostéopathie animale par des ostéopathes non vétérinaires

Depuis le 23 juillet 2011, l’ostéopathie animale est reconnue comme profession de santé animale grâce à la parution de la nouvelle ordonnance 2011-862 du 22 juillet 2011 dans le Journal Officiel.

Les conditions de la pratique de l’ostéopathie par des non vétérinaires sont à définir par décrets :

Article L243-3 : « Dès lors qu’elles se justifient de compétences définies par décrets, les personnes réalisant des actes d’ostéopathie animale, inscrite sur une liste tenue par l’ordre régional des vétérinaires est s’engageant, sous le contrôle de celui-ci, à respecter des règles de déontologie définies par décret en Conseil d’État. »

Cette avancée majeure a été obtenue à la suite de négociations entre l’OAE, le Ministère de l’Agriculture et le Conseil National Supérieur de l’Ordre des Vétérinaires. Vous trouverez les détails des démarches et action de l’OAE sur son site internet http://www.association-oae.com/

Le travail sur la rédaction des décrets d’application de ce texte de loi est en cours. Dès leur parution, les conditions énoncées dans l’article L243-3 seront effectives, à savoir : justification des compétences, l’inscription sur une liste tenue par l’Ordre Régional des Vétérinaires et le respect de règles de déontologie.